Coupe du blé - Agri-Hier

Menu
AGRI-HIER
Aller au contenu
Chantier de battage d'autrefois





Ces gerbes étaient réunies manuellement puis dressées dans les champs par 10 ou 12. On appelait ces tas des dizeaux  (ou « diziots ») dans notre région. (3 à 4 ha par jour à 2 personnes)

Le temps passant, ces gerbes finissaient de sécher, de mûrir en plaine. La récolte était ensuite rentrée à la ferme, engrangée ou bien mise en meules. (4 à 5 ha par jour à 5 personnes)

Il n'y a que 50 ou 60 ans, les choses se passaient différemment. Le paysan coupait le blé immature début juillet avec une lieuse, instrument qui réalisait des petites gerbes liées avec de la ficelle.





-
-
-
-
-
-
-
-
-
Les photos et images présentent sur ce site sont la propriété de l'association Agri-Hier et de ses adhérents
Retourner au contenu